Maxime Verner

Pour une Constituante citoyenne !

Photo : Matthieu Blanchais.

 

Maxime Verner

Je suis né le 11 septembre 1989 à Lyon. Je me suis très tôt engagé dans le secteur associatif, dans le sport et la culture, avant de me passionner pour la politique. En 2006, j'ai initié une campagne d'inscription par procuration sur les listes électorales, dans ma ville de Bron (Rhône).

Le jour de mes 18 ans, je me suis porté candidat aux élections municipales et cantonales de Bron (40 000 âmes), avec une liste de 39 citoyens. Nous avons réussi à imposer des idées et cette réussite collective m'a donné envie de me battre pour instaurer l'éligibilité à 18 ans à toutes les élections.

Durant deux ans, j'ai réussi à convaincre une majorité des députés et des sénateurs, à faire déposer des propositions de loi par tous les groupes politiques et à les faire reprendre dans un projet de loi émanant du gouvernement et soutenu par le Président de la République. La loi instaurant l'éligibilité à 18 ans a été votée à l'Assemblée le 20 décembre 2010.

J'avais créé entre temps avec d'autres jeunes l'Association des Jeunes de France, que j'anime depuis 2009. Elle a pour vocation d'accompagner dans leurs projets les jeunes de tout le territoire, par d'autres jeunes. Nous avons ainsi vu l'éclosion et la réussite de plus de mille projets en dix ans.

Le 22 décembre 2010, j'ai annoncé ma candidature à l'élection présidentielle pour porter la voix des jeunes et 89 propositions pour un nouveau contrat social entre les générations. En un an et demi de campagne partout en France, j'ai pu recueillir 358 parrainages de maires en mars 2012, un score insuffisant pour être candidat au premier tour. J'ai alors fait l'erreur de vouloir influencer les candidats en place en lançant un appel pour qu'un d'entre eux reprennent mes propositions de réforme du permis de conduire et de banque de la jeunesse. C'est le candidat Sarkozy, qui ne porte pas mes valeurs, qui a repris intégralement ces deux propositions. À mon grand regret.

Après mes études au Celsa, j'ai créé mon entreprise de conseil pour oeuvrer dans des projets entrepreneuriaux et culturels. J'ai alors connu le parcours du combattant de l'indépendant sans droits, et eu un poste d'observation pour voir en première ligne les méfaits de l'idéologie de notre époque et les risques qu'elle nous fait endosser à tous à long-terme. Toujours aussi dégoûté par les injustices que dans mon enfance, et à l'heure d'accueillir mon premier enfant, j'ai décidé de reprendre mon combat pour porter la voix de ceux que l'on n'écoute pas en devenant le candidat de ceux qui ne le sont pas.

J'ai compris lors de cette deuxième campagne présidentielle que cette élection étouffe les énergies citoyennes qui seront le changement que nous voulons. J'ai donc décidé de retirer ma candidature et de participer, avec d'autres mouvements citoyens, à donner un sens politique à l'abstention, pour renverser la table et imposer une Assemblée Constituante Citoyenne dès 2017.

Maxime Verner